Rendre son logement accessible à tous

Bien souvent, le maintien à domicile est, pour la personne âgée ou handicapée, la solution idéale. Encore faut-il que ce lieu de vie soit complètement adapté aux besoins de la personne. La domotique propose l'automatisation des équipements de l'habitat pour favoriser l'autonomie des personnes dépendantes.

Un gain d'autonomie

Un système domotique permet aux personnes dépendantes de piloter à distance les équipements électriques de l’habitat (éclairages, chauffage, volets et stores, électroménager, portes et lits automatisés...) selon leurs besoins du moment ou en suivant des scénarios personnalisés.

Facilement programmables, ces scénarios sont des combinaisons d’actions automatisées qui aident l'utilisateur et lui évitent des déplacements et des actes difficiles ou répétitifs.

Anticiper l’avenir

Cette solution technique est une aide pour améliorer la vie quotidienne à domicile. Elle ne peut en aucun cas guérir la personne ni pallier à tous les défauts du logement : portes trop étroites, salle de bain inadaptée... Il est donc fondamental d'avoir un habitat adapté aux contraintes physiques de l'âge ou du handicap. Pensez-y dès votre projet de construction ou de rénovation lourde.

 

Comment ça marche ?

Il existe des télécommandes infrarouges ou radio et des téléthèses paramétrables pour commander de nombreux appareils électriques de l'habitat. Une personne à mobilité réduite peut ainsi piloter les appareils audiovisuels, le chauffage, l'éclairage, les volets, les portes motorisées, etc. avec une télécommande unique. Ces dispositifs de commande fonctionnent par infrarouge et nécessitent en amont une installation électrique domotique.

Des aides financières

Certains aménagements (ex. l’électrification des volets) peuvent être pris en charge par divers financeurs sous certaines conditions. Attention ! Vous devez impérativement les solliciter avant vos travaux.

Renseignez-vous sur les organismes spécialisés présents dans votre département auprès de votre Maison Départementale des personnes handicapées (MDPH).

Pensez également à solliciter :

  • votre caisse de retraite complémentaire,
  • votre mutuelle,
  • votre caisse d’allocations familiales,
  • les secours exceptionnels de la Sécurité Sociale,
  • l’Agefiph,…